NOUS SOMMES UN- Pour la Côte d’ivoire

Réunis en conférence le 28 Janvier 2017 à l’hôtel Tiama d’Abidjan, des Ivoiriens de tout âge et de toute condition ont décidé de fonder ‘NOUS SOMMES UN’ (NS1) afin d’aider à rétablir la cohésion sociale et l’unité de la Côte d’Ivoire, œuvrer pour une société ivoirienne d’inclusion et de justice sociales, de travail, d’innovation, d’état de droit et de prospérité partagée. Par ce mouvement, il s’agit avant tout de contribuer effectivement à la construction d’une nation forte et une identité nationale qui intègre durablement notre pays dans le tissu africain et lui permet un rayonnement mondial mais surtout un rôle de proue dans le concert des nations.

Notre Vision

Pour la Côte d’Ivoire

Bâtir une nation d’unité où tout le monde est inclus et à une chance égale de profiter des opportunités qu’offre le pays, pour un développement inclusif et soutenable.

Pour NS1

A terme, NOUS SOMMES UN veut être l’organisation politique qui incarne le mieux, le rêve ivoirien ainsi que la nation ivoirienne nzassa.

Notre mission 

Œuvrer pour l’unité des peuples de côte d’ivoire, la démocratie participative, le respect des droits de tous afin de bâtir une société résiliente, de justice, de partage, d’équité et de brassage pour le développement durable et la prospérité partagée.

Notre identité

Nous Sommes Un est un mouvement politique, hétéroclite et ouvert pour adhésion à toute personne, quelle que soit sa sensibilité politique.

Nous sommes un mouvement politique de la diversité culturelle et du brassage de la Côte d’Ivoire qui se veut au-dessus de l’exclusivité idéologique et des clivages gauche/droite.

Nous reconnaissons la vision de chaque ivoirien comme base de conception d’une vision commune

Nous avons une volonté de rénovation de la vie et de l’offre politique

Nous faisons preuve d’ouverture, de dépassement des clivages ethniques et des clivages gauche/droite;

Nous croyons en une démocratie transparente et participative ;

Nous croyons à l’inclusion des hommes et des idées.

Nous croyons en un développement qui place l’homme au centre

 Notre culture

Ouverture, Innovation, conception & promotion avec l’homme au centre

Nos valeurs

 Les valeurs du Mouvement Nous Sommes Un se fondent sur l’humanisme et la bonne gouvernance qui placent l’homme au centre de son action. Nous sommes et restons attachés aux valeurs républicaines et concevons la Côte d’Ivoire comme une nation indivisible qui appartient à tous les ivoiriens sans exclusive.  Par ailleurs nous nous sentons redevables de la prospérité de cette nation qui n’est pas un héritage pour nous, mais une dette envers la postérité[3]. Notre devoir est donc son rayonnement mondial. Nous croyons en l’intégration des peuples, en la liberté et en l’accomplissement des droits de chacun.

 Nous affirmons notre profonde fierté d’être ivoiriens et nous sentons redevables vis-à-vis de la nation ivoirienne et avons le devoir de consolider et préserver son unité ainsi que l’inclusion de tous les peuples vivant en Côte d’ivoire.

Pour se faire, nous défendons les 4 valeurs suivantes :

Partage

NS1 est convaincu que la valeur du partage est ce qu’il y a de plus nécessaire dans la société ivoirienne, aussi bien au niveau des politiques gouvernementales, des relations humaines que de la gestion des ressources dont dispose le pays.

Ainsi, voulons-nous être à l’avant-garde de la promotion et de la mise en œuvre de cette valeur pour laquelle nous lutterons afin qu’elle soit inscrite dans la constitution ivoirienne au travers de loi incluant et donnant de la place à tous et à toute quelle que soit la situation sociale de l’individu. Nous faisons la promotion de politiques de sécurité sociale et de politiques d’emploi qui permettront la couverture du plus grand nombre avec le principe que nul ne doit être laissé pour compte et qu’il ne doit y avoir une seule famille dans le pays où aucun membre ne travaille. Notre projet de société dénommé “ La Prospérité Partagée’ est l’expression la plus profonde de cette valeur de partage.

Egalité – Tous égaux

 NS1 en tant que mouvement, ancre son histoire dans l’idée d’égalité des ivoiriens et des peuples vivant en côte d’Ivoire. Cette égalité devra être promue dans l’administration et les actions gouvernementales. Il va sans dire que NS1 n’admet pas la primeur d’une personne sur une autre et récuse le népotisme, l’exclusion, le favoritisme qui restent des contre-valeurs et relèvent de la corruption mais aussi de l’aliénation du principe de partage, et de progrès de la société ivoirienne.

Par l’expression “chacun a sa place au soleil”, que nous revendiquons, NS1 affirme que tout humain vivant en côte d’Ivoire, quelles que soient ses origines, est une priorité et mérite d’être traité avec dignité en tout temps et en tout lieu, qu’il soit libre ou prisonnier.

 Inclusion

Pour NS1, chaque ivoirien et toute personne vivant en côte d’ivoire possède un droit à la participation à la prospérité de la nation.  Nous plaçons donc « Nous » avant « Moi ». Il convient donc de traiter tout le monde avec égalité, équité, justice et bienveillance et faire en sorte que nous ayons tous des chances égales devant les opportunités qu’offre le pays.

En revanche, NS1 trouve intolérable toute action ou propos d’exclusion, xénophobe, raciste, clanique, de clivage et de rejet sur des bases biologiques, religieuses ou de l’opinion. Par ricochet, toute personne voulant adhérer ou demeurer à, NS1 devra comprendre, accepter et faire siennes, les principes des 5 zéro qui clarifient notre devise : « Tous égaux ». Faute de quoi, les sanctions les plus rigides s’imposeront.

Par ailleurs nous refusons l’idée de bastion sur des bases sociologiques simplistes, admettant que notre bastion, c’est toute la Côte d’Ivoire. Nous nous engageons à faire transparaître la diversité ethnique et culturelle de la côte d’Ivoire au niveau de la ressource humaine et des organes dirigeants NS1, dans un souci d’équilibre, de participation, d’équité et d’enrichissement géopolitique.

Toutes actions de nature à remettre en cause le brassage culturel ainsi que l’unicité et l’intégrité du pays nous sont hostiles, inacceptables et intolérables.

Travail

NS1, convaincu que c’est par le travail que notre nation sortira des crises à répétition afin d’amorcer un développement durable, luttera pour faire de l’emploi un droit du citoyen et veillera à ce que l’état en soit un porteur de devoir redevable.

Nos actions primeront toutes possibilités de donner de la valeur au travail, mais surtout de créer de l’emploi et à la capacité de l’individu de s’émuler afin de contribuer fortement au développement et à la prospérité du pays.

 Nul ne doit être laissé pour compte

Le modèle de gouvernance promu par NS1 trouve ses fondements dans la justice et l’inclusion sociale, essence du partage. Il est du devoir commun de veiller à ce que les ressources du pays, atteignent aussi les plus vulnérables et que la marche vers le développement durable et une société moderne et résiliente, ne laisse personnes de côté. Il convient de ce fait, de puiser dans la puissante expérience de nos valeureux retraités, la fougue des plus jeunes, la créativité dévouée des femmes, la volonté de ceux qui peinent à avoir un emploi, l’authenticité de notre riche patrimoine culturel et notre monde rural riche et fertile, la force de notre potentiel urbain en évolution, mais aussi et surtout, l’espérance des tous les enfants du pays, pour asseoir la base créative et innovante qui permettra de mettre en place des politiques efficaces, qui rendent l’individu résilient et permettent aux plus pauvres de graduer afin d’assurer leurs besoins de base, mais aussi permettre l’émulation d’une économie vivante, forte et propice à l’investissement et à l’entreprenariat, pour que ceux qui rêvent grands pour la Côte d’Ivoire, aient l’état et la nation ivoirienne à leur côté, afin de réaliser leur rêve.

A NS1, nous pensons que ce n’est pas l’ancrage politique qui gouverne une nation, mais plutôt la situation des populations ainsi que leurs aspirations profondes jointes aux volonté sincères des politiques d’agir pour la nation. C’est pourquoi la notion d’ancrage n’est pas une priorité.