Synzi Dadié,

Président NS1

 

Mini-Biographie

 

L’homme

 

Synzi Dadié est ivoirien.

Il est titulaire d’une licence es lettre de l’université de Cocody.

En 2004, il quitte la Côte d’Ivoire et vit au Tchad ou il est volontaire dans l’enseignement communautaire.

En 2006 il se rend en Irlande après avoir pris goût au travaille de développement communautaire. Il s’inscrit pourtant à la Sorbonne de Paris pour continuer son cursus en lettre, mais décide d’approfondir sa connaissance en développement en changeant de domaine d’apprentissage. Il démissionne de son travaille et entre au centre d’étude du développement de Kimmage, institue Irlandaise qui forme l’élite dans le domaine humanitaire et de développement. Il y obtient un Master et est immédiatement déployé par une ONG internationale Irlandaise en 2011. Il se rend donc au Tchad, ce pays où il avait vécu près de 2 ans de 2005 å 2006. Il y retourne en tant de que Directeur des Ressources Humaines.

A son retour en Ireland, il est embauché par Allianz Worldwide Care Assurance å son siège de Dublin. Dadié quitte Allianz dans la même année pour approfondir ces connaissances en Gestion des ressources humaines et fait un MBA de l’Université de Jhon Moore de Liverpool, UK.

Dadié est ensuite déployé en République Centrafricain, pays gravement en crise humanitaire du fait de la guerre qui met le pays en lambeau. Il est Directeur du Système au sein d’une mission qui installera et lancera l’opération de son employeur humanitaire Irlandaise dans le pays de Bokassa en 2014.

Dans la même année, il décide devenir consultant en Ressources humaine et il crée aussi une agence de Traduction et de services Linguistiques et quitte définitivement l’Europe avec sa famille pour s’installer au Rwanda, puis au Niger l’année suivante. Le Rwanda lui permet de découvrir un pays d’Afrique de l’est qui ne cesse de faire des prouesses notables après avoir connu l’une des crises les plus graves en terme de pertes en vies humaines depuis les indépendances en Afrique francophone. Au cours de ses activités de consultance, il en apprend davantage sur la gouvernance de Kagamé et l’organisation administrative qui tient le Rwanda sur une voie assez impressionnante en matière de développement.

En fin 2015, Dadié s’installe avec sa famille au Niger et il travaille au lancement du mouvement politique Nous Somme Un.

 

Idéaux et politique

Si tant est que Dadié ne revendique aucun antécédent politique particulier, il reste tout de même un membre actif de la société civile Irlandaise.

En effet, il fut formateur en droit de l’homme en Irlande pour une ONG international Américaine, puis activiste de l’environnement. C’est aussi un activiste des droits de l’homme qui fait attendre la voie de la nécessité des droits humains, notamment lors du Forum International des ONG en Irlande, qui a lieu chaque année.

Il a aussi travaillé dans la collecte de fond pour des organisations humanitaires et a été un acteur de premier plan au sein de la communauté Africaine d’Irlande.

Dadié est donc idéologiquement attaché aux valeurs humanitaires, au bien-être des humaines, d’où qu’ils soient et rejette toute forme de discrimination. Ces différents voyages et expérience lui ont permis de comprendre la vulnérabilité des populations, mais aussi de comprendre la profondeur de l’impact de la guerre et des conflits en terme de déstructuration de toute société humaine. Il vise donc à œuvrer de manière active et décisionnel à ce que la Côte d’ivoire qui à ces yeux à un potentiel immense pour assurer le bien-être des population vivant en CI, se propulse vers la cohésion et l’action de développement plutôt que de se faire piéger par des conflits.

Dadié est convaincu que la CI st un pays prospère mais donc les ressources sont confisquées par une classe de personnes au point de laisser croire que le pays est sans ressource pour tous. Il se démarque donc des clivages gauche-droite pour promouvoir l’idéale de « La prospérité partagée », le projet de société qu’il conçoit pour la Côte d’ivoire.

Humanitaire, homme de développement et d’innovation, Dadié conçoit le monde comme un ensemble dans lequel chacun a sa place au soleil. Il est donc attaché à l’inclusion sociale, la justice sociale, le développement durable et des approches innovantes pour créer l’emploi. Pour Dadié, la réconciliation, tant nécessaire en CI est un processus qui résultera naturellement des actions collectives, permettant au citoyen de recouvrer sa dignité humaine, sa liberté civile et politique, d’être pleinement protégé par la constitution, mais surtout, d’avoir un emploi et de donner cours å ses rêves. Il en résultera que les uns accepteront de vivre avec les autres sans crainte, car leur base de moyen de subsistance n’est pas menacée. C’est pourquoi l’emploi reste la focalisation de son combat

En Janvier 2017, il lance le mouvement politique Nous Sommes Un, un mouvement sans clivage idéologique ou sociologique, qui se veut le creuset de l’union des peuples de CI. Avec Nous Sommes Un, il s’agit de proposer une troisième voix aux Ivoiriens, de renouveler l’offre politique, d’opérer une rupture et de résoudre définitivement et soutenablement les contentieux nés des mauvaises relations entre les acteurs politiques dominants, afin de donner une chance de nouveau départ à chaque ivoirien, impliquer tout le monde et bâtir une nation qui profite å tous sans exclusive.

Le mouvement Nous Sommes Un tiendra sa convention le 13 Mai 2017 å l’hôtel Tiama d’Abidjan.

 

 Autres

Synzi Dadié est poète, auteur d’une trilogie å paraitre en Juin 2017.  Il est marié depuis 2006, avec Joanna, Irlandaise.

Les moyens de financement et les capacités du leader: Un idéal de transparence et de bonne gouvernance

 Le mouvement Nous Sommes Un s’autofinance à travers une stratégie exclusivement basée sur la mobilisation des fonds locaux, des adherents et des donateurs. Ce mouvement appartient aux ivoiriens. Il revient aux ivoiriens de lui donner les moyens pour atteindre ces objectifs. Il est clair que Nous Sommes Un ne s’engagera pas dans des activités faramineuses et de clientélisme. Nous agirons avec sincérité, selon les capacités en notre disposition.

 

Notre première force part donc de nos idées des idées innovantes et fortes qui nous démarquent des acteurs politiques actuels. Toutefois, il est confiant que le mouvement Nous Sommes Un jouera son rôle fédérateur en toute indépendance sur l’échiquier politique de sorte å conquérir le pouvoir démocratiquement.

Sommes toute, la côte d’ivoire a un besoin profond de changement et de renouveau. Nous devons tous nous y impliquer, faire l’effort et consentir le sacrifice qu’il faut pour y arriver. Nous devons regarder å la souffrance des populations ivoiriennes et faire en sorte que 2020 soit une traversée bénéfique pour tous.

 

Je serai heureux de discuter avec vous…

Synzi Dadié

MA-MBA

Président

Nous Sommes Un

Pour la Côte d’Ivoire